Blog‎ > ‎

Lettre au député Sklavounos: Ne nous ignorez pas!

publié le 15 oct. 2015 à 08:13 par Sasha Dyck   [ mis à jour : 26 janv. 2016 à 09:45 ]

Montréal, 14 octobre 2015


Objet : Une réponse attendue par les 2200 citoyens de votre circonscription qui demandent l’arrêt des hausses d’Hydro-Québec


Cher M. Sklavounos,


Nous, membres du Comité citoyens de Parc-Extension contre les hausses de tarifs d'Hydro-Québec, vous écrivons au nom des nombreux résidents de Parc-Extension qui sont préoccupés par l'impact des hausses d’Hydro-Québec sur leurs conditions de vie. Comme vous le savez, plus de 2200 résidents ont signé une pétition sur cette question au printemps dernier. Elle vous a été livrée le 1er avril par une foule de plus de cent résidents de Parc-Extension. Depuis, nous n’avons rien entendu de votre part. Le comité estime que ce manque de considération pour les gens de Parc Extension est inadmissible.


Rappelons quelques faits : Parc-Extension est l'un des quartiers les plus pauvres au Canada avec 43% de sa population vivant sous le seuil de pauvreté. Plus de 80% des ménages sont locataires. Le parc locatif est désuet et en mauvaise état. Cela signifie que ces logements sont difficiles à chauffer, et que, dans les mois d'hiver, des centaines de familles se retrouvent à payer des prix de chauffage élevés pour demeurer dans des appartements humides et froids. Beaucoup d'entre nous doivent faire le choix déchirant de dépenser nos revenus limités soit pour le loyer, la nourriture, les médicaments ou tout simplement rester au chaud. Nous choisissons la chaleur par nécessité, ce qui nous coûte très cher.


Ainsi, nous sommes encore plus en colère quand nous considérons l'histoire d'Hydro-Québec. Son objectif initial était de fournir de l'énergie à prix abordable à tous les résidents du Québec. La société d'État procède non seulement à l’augmentation de ses tarifs, mais charge aussi des frais d'intérêt et d'administration élevés, coupant même l'électricité à plusieurs clients (plus de 60 000 familles ont été privé d’électricité en 2014). Le gouvernement provincial, dirigé par votre parti, le Parti libéral du Québec, utilise les hausses de tarifs d'électricité (9,6% dans les 3 dernières années) comme un moyen d'apporter un revenu supplémentaire à l'État dans son combat pour éliminer le déficit.

 

Malgré les profits d’Hydro-Québec de 3,3 milliards l'an dernier (2,5 milliards sont allés directement dans les coffres du gouvernement), nous, les plus pauvres des pauvres, devons encore nous serrer la ceinture et encaisser une autre hausse de la facture d’électricité. Les hausses de tarifs sur les services sont des taxes régressives car les ménages les plus pauvres payent une plus grande proportion de leur revenu pour ces services, comme c’est le cas pour l'électricité, un service pourtant essentiel.

Enfin, votre absence de réponse nous questionne. Nous vous demandons simplement de faire honneur à votre rôle de député : celui de nous écouter et de représenter nos préoccupations en tant que concitoyens de votre circonscription. Non seulement vous ne nous représentez pas, il semble qu’un simple petit accusé de réception ne soit pas digne de nous. Nous attendons plus de vous.


Nous vous invitons donc à nouveau à nous joindre pour discuter des défis auxquels font face les résidents de Parc-Extension par rapport à Hydro-Québec. L'hiver arrive, et nous craignons que, pour une autre saison froide les plus pauvres devront se priver d'autres besoins de base afin de payer leurs factures d'électricité, factures qui sont gonflées en raison de propriétaires négligents et d’un gouvernement provincial qui ne voit que profit dans ce qui devrait être une ressource collective commune.

 

Nous attendons votre réponse.

Le Comité citoyens de Parc-Extension contre les hausses de tarifs d'Hydro-Québec.

 

Parc-Ex dit Non à l'augmentation d'Hydro-Québec

Pour prendre contact avec le comité :

Denis Trépanier du CAPE 514-278-6028

Isabelle Mailloux-Béïque de l’ACEF du Nord de Montréal au 514-277-7959 poste 206

 

c.c.

Communauté de Parc-Extension

Médias locaux et nationaux

Élus municipaux

Pierre Arcand, Ministre de l’énergie et des ressources naturelles

Chantal Soucy, Porte-parole du deuxième parti de l’opposition en matière d’énergie

Pascal Bérubé, Porte-parole de l’opposition officielle en matière d’énergie et de ressources naturelles

Andrès Fontecilla, Président et co-porte-parole Québec Solidaire