Blog‎ > ‎

Réaction à l'article dans le Journal de Montréal

publié le 5 juin 2018 à 09:55 par Sasha Dyck   [ mis à jour : 5 juin 2018 à 09:57 ]
La Ressource Action Alimentation aimerait se dissocier de cet article du Journal de Montréal, tant et aussi longtemps que des correctifs n’y auront pas été apportés : http://www.journaldemontreal.com/2018/06/04/de-plus-en-plus-dindiens-demandent-lasile-ici.


Cet article contient des éléments qui ne reflètent pas nos positions et notre courant de pensée. En effet, nous sommes de ceux qui font pas de distinction entre le mode utilisé par les demandeurs d’asile pour demander refuge (que ce soit par le rang Roxham ou encore l’aéroport). Pour nous, ce genre de distinction ne sert qu’à semer l’animosité au sein de la population, à instaurer un climat de tension et ultimement catégoriser en « bons et faux demandeurs d’asile » :

« Ces personnes ne font pas leur demande en franchissant irrégulièrement la frontière au rang Roxham, comme plusieurs autres migrants, mais plutôt dans les bureaux de l’immigration ou à l’aéroport, parfois après avoir obtenu un visa de tourisme pour le Canada. »

Par ailleurs, l’article fait mention du fait que nous donnons des cours de français. Il y a une grosse nuance entre cours de français et cours de conversation française. Nous sommes un organisme qui ne reçoit pas de subventions reliées à ce service aux personnes immigrantes et qui a juste répondu à un besoin de ses usagers qui manquent d’espaces et d’occasions de pratiquer davantage le français en dehors de leurs cours de français habituels donnés dans d’autres organisations.

Enfin, précisons que notre organisme est un milieu de vie qui offre entre autres de l’aide alimentaire et aussi et surtout des services d’accompagnement et de suivis psychosociaux. Le mandat de l’employée citée dans l’article (Djénéba Traoré, travailleuse sociale professionnelle) est plus relié à l’aide psychosociale que la francisation.

L'équipe de la Ressource action-alimentation de Parc-Extension
Monique, Mélanie et Djénéba